Venir de nulle part et de partout

Voilà longtemps que je souhaitais faire un article sur le sujet des « origines ».

Avant de commencer à lire mon article, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous (ou pas, hein, c’est comme vous voulez), cela vous aidera (peut-être) à comprendre où je veux en venir par la suite.

A chaque fois que je rencontre de nouvelles personnes, la fameuse question « Tu viens d’où ? » sonne comme une fatalité pour moi.

Panic
Oulalala ! Panique à bord !

Par cette question anodine, il y a cette volonté de définir la personne par son origine. Plus globalement, je dirais que nous (j’en fais partie aussi hein !) avons la fâcheuse tendance de vouloir définir les gens en essayant de les caser dans des boites bien distinctes.

Depuis que je suis petite, j’ai toujours beaucoup déménagé. D’abord parce que mes parents ne tenaient pas en place et maintenant parce que j’ai moi-même la bougeotte. Ce qui fait qu’au bout du compte, j’ai déménagé une dizaine de fois.

Ce qui est étrange dans tout ça, c’est que je ne ressens pas cette sensation d’appartenir plus à un lieu qu’à un autre. Je me reconnais dans toutes les villes où j’ai vécu. Chacune d’entre elles font partie intégrante de moi.

Alors quand on me pose la question « Tu viens d’où ? » deux possibilités s’offrent à moi.

  1. La faire courte en disant que j’ai beaucoup déménagé et que l’ultime endroit où mes parents se sont posés est le Sud-Ouest, et que, bien que je n’aie pas du tout l’accent du sud, je suis une « sudiste ».
  2. Dire la version longue, en expliquant tous les cheminements complexe de ma vie et pour conclure que je viens de partout

Parfois je réponds que je suis simplement une citoyenne du monde et que je viens de partout et de nulle part à la fois. Les gens me trouvent alors hautaine et prétentieuse, alors qu’en fait, pas du tout. C’est la stricte vérité et elle est valable pour tout le monde.

 

Je suis française de naissance et j’ai grandis avec cette culture là. Est-ce que cela signifie que je me sens appartenir à la France ? Pas du tout. Partir au Mexique pendant 1 an n’a pas fait de moi une mexicaine mais je me suis reconnue dans nombreuses de leurs coutumes et habitudes qui constituent leur culture.

Qu’elle est la durée minimum qu’une personne doit passer dans tel ou tel endroit pour que cela définisse ses origines et donc la définisse en tant qu’individu ?

Je suis fière de dire que je suis française mais fière également de montrer aux autres que je ne me limite pas à cela. Je suis simplement un être humain qui vit à un moment donné, à un endroit donné.

La chose se complique encore plus pour les personnes ayant différentes origines. Taiye Selasi parle très bien du problème car elle est elle-même pleinement concernée.

Alors là vraie question est : souhaitez-vous vous définir et définir les autres par un simple concept ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s